Ton temps est précieux, on devrait nous l’apprendre à l’école…

Développement personnel

Déc 22

Nous avons tous envie d’une vie réussie, d’être heureux, et pourtant ce n’est pas dans les livres scolaires que nous trouverons les clefs pour augmenter notre valeur.

Tout le monde sait que chaque individu dispose de 24h par jour dont la moitié est passée à dormir, à manger et se préparer… Pourquoi certains réussissent à réaliser leurs objectifs pendant que d’autres courent après le temps, sans arriver à avoir le temps de vivre ce qui leur tient le plus à cœur?

On oublie souvent qu’il vaut mieux s’arrêter pour apprendre à gérer son temps de manière à ne plus vivre dans les regrets et la frustration.

Reçois GRATUITEMENT ton bonus :

"Trouve la force inébranlable pour avancer dans la vie"

  • Reçois des conseils et ASTUCES pour être plus heureuse et plus sereine
  • Des techniques REMARQUABLES qui ont fait leur preuves
  • Des piqûres de rappels pour embellir tes journées de MOTIVATION

Sache que le hérisson déteste les spams (ton adresse ne sera jamais cédée ni revendue) Tu recevras également de temps à autres des mails avec pleins d'autres piquants! (voir notre politique de confidentialité)

Je ne sais pas si ça t’arrive de t’arrêter ou de changer de trajectoire pour sortir d’une routine qui ne te plait plus. Je suis passée par là, il m’a fallu pas mal de temps pour sortir de ma zone de confort, où l’on se laisse guider sur un chemin familier sans obstacles mais assombri par les nuages du regret « je regrette de ne pas avoir saisi certaines opportunités »,« je regrette de ne pas oser » avec la peur d’emprunter la mauvaise route ou tout simplement la peur de passer à côté de ses rêves .

Changer de chemin, c’est tellement mieux, quitte à prendre un sentier abrupte et difficile, marcher dans le brouillard, trébucher et se relever pour retrouver la lumière. Wow, là on en prend plein la vue, un sentier où l’on respire à pleins poumons parce qu’on est enfin connecté avec notre identité profonde. On réalise ce qui donne vraiment du sens à notre vie, on est aligné et c’est kiffant !

Si toi aussi, tu as déjà manqué de clarté ou de méthode face à un projet de vie qui te tient à cœur mais que tu ne sais pas par où commencer, je te propose cet article avec des exercices pratiques que tu peux mettre en place tout de suite 🙂

Longtemps j’ai vécu dans la frustration car entre mes aspirations et ma réalité du quotidien, il y avait un fossé énorme !

Heureusement, au fil des années, mon envie de travailler sur mes priorités m’a appris ce que l’on n’a pas étudié à l’école et je vais te partager des clefs tirées de mes lectures et expériences pour exploiter ton potentiel en apprenant à bien gérer ton temps.

Prise de conscience : Le temps est une ressource précieuse

Plus précieuse que nous le pensons, c’est une richesse inestimable qui nous est offerte. Hélas, il est difficile de se rendre compte à quel point nous dilapidons notre temps. C’est comme si on était assuré d’en avoir tout le temps… alors qu’en réalité, personne ne sait s’il sera présent au coucher du soleil ou s’il se réveillera au matin prochain.

Pourtant nous perdons chaque jour notre temps en nous laissant distraire par tout et n’importe quoi, en se laissant vivre au lieu de piloter notre vie pour maximiser notre potentiel.

Ce qui fait la différence entre une personne qui a une vie épanouie et une personne qui subit sa vie, c’est d’abord la prise de conscience d’une simple question : Que voulons-nous vraiment dans la vie ?

Une journée qui débute sans but, c’est comme emprunter un chemin inconnu sans boussole. Ainsi, quand on sait ce que l’on veut mais aussi ce que l’on ne veut pas (ou ne veut plus), on sait vers quelle direction s’engager avec plus de temps de qualité à ce qui fait sens pour nous.

Je vais te proposer un exercice tiré du livre « Le succès selon Jack » de Jack Canfield, où il propose des principes nécessaires à la réussite. L’exercice consiste à garder son regard sur l’objectif.

Réserve un temps avant de te coucher, il préconise 45minutes, pour :

  • identifier tes succès du jour
  • lister tes objectifs
  • te focaliser sur tes futurs challenges
  • planifier avec précision les actions du lendemain

Cet exercice quotidien permet de faciliter le traitement de toutes ces informations par ton inconscient. Il aide notre cerveau à focaliser notre attention sur ce qui est important pour nous. Ainsi, le système d’activation réticulaire (SAR) sert de filtre entre notre esprit conscient et notre subconscient.

Par exemple, si tu veux acheter un monospace pour remplacer ta berline, tu verras que ton cerveau va porter toute ton attention vers ce type de véhicule alors qu’avant tu n’en voyais quasiment pas. Sans faire aucun effort tu vas en vois partout ! Cela s’applique aussi pour tes projets, d’où l’intérêt de faire régulièrement cet exercice.

Notre cerveau va prendre les instructions de notre esprit conscient et les transmettre à notre esprit subconscient afin de porter notre attention sur tout ce qui peut nous aider à atteindre nos objectifs.

La vie est une question d’équilibre : Apprend à surfer sur les vagues !

Chaque chose a sa place, la famille, le travail, les amis, les loisirs…

Nous avons plusieurs casquettes à gérer et l’une ne doit pas empiéter exagérement sur l’autre car nous risquons de vivre dans le regret et la frustration.

La vie est cyclique, il y a en permanence des changements, plus on est flexible, plus il sera facile de faire face aux perturbations.

Parfois quand un nouvel élément rentre dans notre vie, comme une vague qui perturbe notre équilibre, on peut être complètement chamboulé. On apprend à surfer sur les vagues quand on se connaît mieux.

Par exemple, quand on est célibataire puis on se marie, un temps d’adaptation est nécessaire pour prendre ses marques car deux individus apprennent à devenir un couple. Ce n’est donc pas étonnant de voir beaucoup de couples se séparer dès la première ou seconde année de vie commune car c’est un challenge loin d’être évident.

Puis une nouvelle vague arrive (parfois même plusieurs vagues en même temps) et vient perturber l’équilibre à peine trouvé avec un bébé, un déménagement ou un changement de travail, un décès et rebelote le couple doit composer avec de nouveaux éléments qui sont vécus bien souvent comme un tsunami !

Quoi qu’il arrive, retrouver l’équilibre dans sa vie est essentiel. Plus nous avons une vie stable, plus il est facile de gérer une situation de crise et retrouver la paix. On pourrait illustrer cela avec les célébrités, où l’on voit bien leurs difficultés d’avoir une vie épanouie. Si le sujet t’intéresse,  Eric Corbobesse, psychiatre, et Laurent Muldworf, psychanalyste ont écrit le livre « Succès damné » montrant les effets psychiques du vedettariat à travers la vie d’acteurs et chanteurs célébres.

Il existe différents exercices ou méthodes pour se connaître, je pense par exemple à l’énéagramme (j’ai écrit un post sur le résumé d’un livre sur instagram @mumynet si ça t’intéresse) mais le mieux est de s’écouter et écouter ce que les autres disent de nous (famille, amis, collègue…)

Ici, nous allons faire un exercice simple qui consiste à bien réaliser nos forces et faiblesses et surtout notre désir d’être une personne meilleure.

Dans un carnet, tu crées quatre colonnes, les deux premières parlent du Moi à l’instant présent où l’on peut interroger nos proches pour les remplir et les deux dernières du Moi futur où il s’agira d’être honnête avec soi même ni trop dur ni trop irréaliste (si vous êtes introverti, conter des histoires en public avec son association locale est plus réaliste que de se voir sur scène à l’Olympia quoi que rien est impossible !):

FORCES FAIBLESSES CE QU’ON NE VEUT PLUS CE QUE L’ON VEUT AMELIORER
















Exemple pour remplir les colonnes :

1. Forces :honnête, empathique, à l’écoute…

2. Faiblesses : indécise, impatiente, procrastine…

3. Ce que tu ne voudrais plus reproduire, liste toutes les pensées négatives sur ta propre personne qui parasitent ton esprit : désorganisée, colère en situation de stress, gêne en public, …

→ A chaque fois qu’une pensée négative à ton égard te traverse l’esprit, emprisonne-la dans cette colonne que tu peux barrer à la fin de l’exercice 🙂

4. La dernière colonne peut être une reformulation de la colonne précédente de manière positive, où l’on transforme les reproches en points d’amélioration : Être plus organisée, garder son calme dans toute situation en étant plus à l’écoute de mes émotions, oser prendre la parole en public, …

Faire ce type d’exercice aide à ne pas reproduire les mêmes erreurs, en mettant le doigt sur nos faiblesses. Parfois cela permet de prendre conscience qu’on a besoin de soigner nos blessures. Enfin, cet exercice relève nos forces et nos talents. Il est bon de se rappeler nos qualités afin de fortifier notre confiance en nous et préserve l’espoir pour relever les défis à venir.

Se connaître permet de mieux gérer son temps.

Combien de personnes ont passé des années à se former à un métier et s’aperçoivent que ce n’est pas leur vocation ?

Tu me diras qu’il n’y a pas de mal à ça puisqu’il n’y a pas de sous métier. Ces personnes ont sûrement appris des choses qui leur serviront et ont rencontré des personnes sans doute enrichissantes.

Cela dit, à choisir, plus tôt on s’oriente vers nos aspirations, beaucoup plus enrichissante sera notre vie.

Le risque quand on s’engage dans une voie qui ne nous correspond pas, est de perdre confiance en soi, de perdre de vue nos talents et la joie de se lever le matin.

Trouver sa voie donne un sentiment d’accomplissement. On a tous en nous une lumière qui ne demande qu’à briller. On ne voit pas le temps passer quand on est passionné au point d’avoir le sentiment de ne pas travailler.

Si tu veux savoir si tu es sur la voie qui te correspond, analyse si tu dis chaque semaine :

« Youpi, c’est lundi ! »

Là est la différence entre celui qui a une vocation et celui qui a un travail, l’un travaille par amour tandis que l’autre par obligation !

On peut aimer son travail, son engagement associatif, son activité sans que celui ci soit une passion ou une vocation et c’est ok ! L’idée est de donner du sens à ce que l’on fait pour vivre sans regret. Plus on aime ce que l’on fait, plus on prendra plaisir à réaliser des projets et on sera épanouie.

Par contre, si tu pestes chaque matin pour te rendre au boulot, le temps passé au travail est difficile car tu troques ton temps contre de l’argent sans prendre plaisir à réaliser les tâches liées à ce travail. C’est très énergivore, fatiguant moralement et physiquement. Alors, si tu es dans ce cas, il serait temps de te lancer un nouveau défi en recherchant une activité adaptée à ta personnalité 😉

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras jamais à travailler un seul jour de ta vie » Confucius

Nous allons voir maintenant comment avoir une journée plus productive, en gagnant du temps sans perdre en efficacité avec une loi.

La Loi de Parkinson ou pourquoi se donner des limites !

Une tâche s’étend sur le temps qu’on lui accorde.

On pourrait faire la même tâche en moins de temps si on se donne un objectif et surtout une dead line. Bien sûr le délai doit être réaliste !

Moins on a de temps pour effectuer une tâche, plus on agit vite et on termine le travail de façon plus efficace. A contrario, en donnant trop de temps pour effectuer une tâche on va partir sur des travaux plus complexes qui n’ont pas forcément de valeur ajoutée et on va perdre notre temps.

Une tâche faite de façon concentrée peut prendre 1h alors qu’elle pourrait prendre des semaines en se laissant aller. Pour cela, il est important de travailler au calme, téléphone en mode silencieux voire avion, et définir une plage horaire.

Ce qui est important ce n’est pas combien d’heures nous mettons pour faire quelque chose mais plutôt se demander qu’est ce qu’on veut mettre dans une 1heure ?

« La clé n’est pas de prioriser ce qui est dans votre agenda, mais de mettre dans votre agenda vos priorités » Steven Covey

Bien programmer sa journée, voir quelles tâches sont importantes à réaliser et allouer à chaque tâche un créneau bien défini où on ne fait que ça :

  • Les tâches qui demandent de la concentration, comme suivre un cours ou écrire un article : on privilégiera un moment où l’on sait que l’on pourra rentrer facilement dans une « bulle de concentration » loin d’un environnement pleins d’agitations et interruptions. Ici il importe d’être focus sur une seule tâche à la fois.
  • Les tâches plus simples, sans grand besoin de concentration que l’on peut même réaliser en pilote automatique, peuvent prendre parfois trop de temps si on n’y met pas de limites. Par exemple, faire les magasins, les courses, le ménage, appeler une amie… Ces tâches secondaires peuvent dévorer notre temps alors se fixer un timing permet de gagner un temps fou ! On peut pour ces tâches en faire deux en même temps comme appeler un ami en faisant le ménage, écouter un audio ou réciter son cours sur les trajets habituels…

Maintenant, on a tendance à gérer en fonction des urgences de la journée, qui n’ont en réalité pas grande importance dans nos vies.

Par exemple, quand le téléphone sonne, on considère souvent l’appel comme une urgence où l’on a le reflexe de répondre sans même regarder qui nous appelle et si c’est pendant notre temps productif on aura du mal à s’y remettre donc perte de temps.

On sait bien que la majorité du temps les coups de fil qu’on reçoit sont rarement urgents. On peut même mettre des messages automatiques personnalisés si vraiment ça nous tient à cœur.

Voilà pourquoi je trouve la matrice Eisenhower excellente.

La matrice d’Eisenhower permet de structurer notre quotidien de façon très efficace par ordre d’importance.

Pour réaliser une matrice d’Eisenhower, nous avons besoin d’une feuille et d’un stylo. On divise la feuille en quatre avec deux colonnes « URGENT » « PAS URGENT »

et deux lignes « IMPORTANT » et « PAS IMPORTANT »

A quoi correspond ces quadrants :

Le quadrant A concerne des activités importantes et qui ne peuvent pas attendre.

Le quadrant B prépare l’avenir : activités importantes pour un projet, une formation, une stratégie bref des tâches qui peuvent attendre un moment plus opportun ou qui peuvent être déléguées.

Le quadrant C concerne des déviations chronophages : Il vaut mieux les exécuter soi même ou les déléguer rapidement. Dans ce quadrant nous pouvons mettre aussi les imprévus, appels, visites, panne

Le quatrant D correspond aux activités peu utiles : Très consommatrices de temps comme le shopping ou les écrans en général pour se divertir. Ces activités ne sont pas à proscrire totalement mais on peut s’en passer. On peut mettre dans ce quadrant les tâches qu’on pourrait supprimer. Par exemple, je ne vais faire les magasins que si j’ai un achat à faire alors qu’avant je pouvais faire les magasins juste pour flâner. Je consomme plus responsable et j’ai gagné énormément de temps !

Par contre, si j’étais couturière ça aurait été différent car le fait de flâner m’apporterait inspiration et information sur les tendances donc cette activité ne serait pas sur ce quadrant.

A nous de lister les tâches qui n’ont pas d’utilité en les supprimant ou les réduisant comme le temps passé sur les réseaux sociaux. Ainsi, nous aurons plus de temps pour réaliser nos projets.

J’ai découvert cette matrice en lisant le livre Les sept habitudes de Steven Covey qui a révolutionné mon minset et je le recommande vivement.

Pour gagner en efficacité j’ai simplement piqué l’image de la matrice d’un blog qui en parle très bien si tu veux y faire un petit tour, je n’ai pas de partenariat mais j’aime citer mes sources et je remercie la personne qui l’a réalisé: https://rodolphekouakou.wordpress.com/

Maintenant, nous allons voir comment éviter les tensions dues à une mauvaise gestion du temps.

L’effet Zeigarnik, pour comprendre notre stress dû à une mauvaise gestion du temps !

Il était une fois au début des années 1920, une psychologue d’origine russe, Bluma Zeigarnik remarque un fait qui l’intrigue, attablée dans un café, elle remarque avec étonnement la capacité de mémorisation des serveurs, capables de retenir des listes et des listes de commandes des consommateurs par cœur. Une fois l’addition réglée, le serveur est incapable de se rappeler de la commande jusque là mémorisée sans faute alors qu’une note pas encore réglée est bien gardée en mémoire. Bluma en conclut qu’il est plus simple de se rappeler de ce qui n’est pas encore achevé. On parle de l’effet Zeigarnik !

Quand on fait une tâche, elle reste en mémoire tant qu’elle n’est pas terminée. Elle encombrera notre esprit au point de ressentir une tension, un stress voire une angoisse si elle reste inachevée.

C’est comme lorsqu’une personne commence un film ou un jeu vidéo, même si elle est fatiguée elle regardera jusqu’à la fin en baillant quitte à s’endormir devant les écrans.

J’ai compris maintenant pourquoi ma mère restait collée à ses aiguilles de tricot pour finir une écharpe ou un bonnet pendant son séjour chez moi 🙂

Je lui disais le soir, repose toi un peu, tu continueras demain, et elle préférait continuer le plus longtemps possible et un sentiment de satisfaction se dessinait sur son visage quand elle avait terminé sa pièce.

Pour diminuer le côté négatif de l’effet Zeigarnik, il est bon de faire une tâche après l’autre. Et bien que l’on se considère souvent multitâche, surtout les femmes (et j’en fais partie), il y a bien des tâches qui seraient réalisées de façon plus productives si on évitait de commencer plusieurs tâches en même temps ! Plus on est productif et moins on perd du temps !

« Mieux vaut faire et oublier que d’oublier de faire ! »

Je ne sais pas qui a dit cette expression mais depuis que je l’ai entendue, quand une chose peut être réalisée rapidement, je la fais directement pour ne pas encombrer mon esprit avec des tâches à réaliser. Par exemple, si je vois une belle carie sur la dent de ma fille, je prends tout de suite le téléphone et je prends un rendez-vous chez le dentiste !

Si une tâche te prend moins de 2 minutes pour la faire, il est plus efficace de la faire tout de suite pour éviter de procrastiner et surtout cela libère notre esprit. Qui dit esprit désencombré, dit esprit plus productif !

Dans son livre « S’organiser pour réussir », David Allen nous explique comment gagner en efficacité et en productivité en nous rappelant que notre cerveau n’est pas fait pour accumuler des choses mais pour créer, imaginer et réfléchir. Désencombrer son cerveau est important pour libérer notre créativité !

Un petit carnet ou une to do list aide à soulager notre cerveau de toutes ces petites choses du quotidien qui peuvent se transformer en tensions et en stress comme nous l’avons vu avec l’effet Zeigarnik.

Concernant un gros projet, comme écrire un livre, il s’agira de découper ce projet en plusieurs sous objectifs simples. Il suffit d’établir une liste d’étapes, et chaque étape peut contenir plusieurs petites étapes.

C’est la méthode des petits pas, où l’on voit un projet comme des marches à gravir l’une après l’autre plutôt que de voir l’impressionnant escalier entier qui découragerait les plus ambitieux !

Il existe plein de méthodes et d’astuces pour bien gérer son temps. Tu trouveras l’une pertinente, l’autre inadaptée, le but est que tu trouves une organisation qui te convienne, que tu testes ou pas des choses différentes afin de voir si cela t’aide dans ton quotidien à vivre selon tes aspirations, à toucher tes rêves, qu’ils soient tout petits ou très ambitieux.

Souviens toi, la vie n’est pas une course après le temps, les meilleurs moments sont souvent dans de petites choses simples à qui veut bien les voir en accueillant avec gratitude l’instant présent 🙂

Je serais curieuse de savoir quelle méthode tu préfères? Laquelle est la plus efficace pour toi? Merci d’avance pour ton partage d’expérience 😉

Leave a Comment:

(10) comments

Lamia 31 décembre 2019

Selem Aleykoum,

J’ai lue cette article au début sans savoir que j’allais avoir comme une révélation! Je tiens à te remercier sincèrement pour ce travail remarquable qui sert à beaucoup de personnes je pense a se motiver à reprendre confiance en soi et à faire de son mieu! Moi en tous cas ça m’aide beaucoup! BaraqAllah ou fik ma sœur ❤️

Reply
    SouSou Mummynet 1 janvier 2020

    Coucou ma belle,

    ravie que l’article t’a été utile. Merci pour ton commentaire ! Ça me fait chaud au cœur 😉

    Reply
Amina 3 janvier 2020

Es Salem Wa’likoum
Je te remercie de nous avoir partager ce bel article. C’est vrai qu’on a tendance a se perdre, et des remise en question sont souvent nécessaires. Jai bien aimé le tableau avec les colonnes, “mes forces, mes faiblesses,…” j’ai bien besoin de l’appliquer.
Qu’Allah illumine ton chemin comme tu as illuminé tes mots.
BarakAllahou fiki.

Reply
    SouSou Mummynet 4 janvier 2020

    Merci Amina !
    C’est très gentil ça me touche vraiment 😉
    Wa fiki barakallah et amin adjma’in sister 🙂

    Reply
Malika 5 janvier 2020

Salam oualikoum ma sœur,

Baraka allah ou fik vraiment sa mérite réflexion.
Mâcha allah, qu’Allah te facile ainsi qu’à toutes les sœurs et même frères. Je fais partager car je sais qu’il sera utile à mes sœurs ❤️

Reply
    SouSou Mummynet 6 janvier 2020

    Coucou Malika,

    Merci beaucoup pour ton message que je reçois comme un cadeau car ça me confirme que je n’ai pas perdu mon temps à poser par écrit sous forme d’article 🙂
    Amin pour tes belles invocations, wa fiki barakaLlah ma sœur !

    Chaleureusement

    SouSou

    Reply
Najlaa 6 janvier 2020

Assalamou aleykoum

Bel article, très complet qui donne pas mal d’astuces et de clés pour gagner en productivité.
BarakAllahou pour ce partage

Reply
    SouSou Mummynet 9 janvier 2020

    Merci Najlaa!

    Si vous ne la connaissez pas encore, aller faire un petit tour sur @naj_braindegenie 🚀 sur les réseaux sociaux.
    Formatrice accréditée Tony Buzan en Mind Mapping, elle nous aide à mieux apprendre et donc gagner notre temps 😉

    Belle continuation !

    Reply
Pascale 10 janvier 2020

Super Mummmynet.
J’adore ton article plein de bon sens.
J’adhère à toutes tes méthodes même si je ne les appliques pas ttes à fond et même si ce n’est pas tjs facile, je fais de mon mieux pour mieux vivre pcq on a qu’une vie et qu’elle est courte 😉
Je m’applique à faire ce que j’aime en priorité.
A bientôt pour d’autres aventures 😉

Reply
    Smahen 10 janvier 2020

    Merci Pascale !

    et bravo pour ton parcours, ton compte insta et ton blog qui est très bien fait avec de magnifiques photos 🙂

    Pour les mummy voyageuses, si vous voulez découvrir les voyages de Pascale,
    ça peut vous donner de bonnes idées de destinations pour se déconnecter ou tout simplement rêver !
    Ça se passe sur pascaletraveler.travel.blog ou sur insta 😉

    A bientôt !

    Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: