Mai 29

Bonus: 3 conseils de notre psychologue pour accompagner nos ados pendant la période de révisions

Ados

Nous avons vu, dans l’article Comment soutenir nos ados avant les examens avec des conseils de pro, l’avis de professeurs pour aider son ado à réussir. Voici le bonus de cet article: les pépites de notre psy et coach expérimentée, Ilhame Balayl que je remercie du fond du cœur pour son intervention de qualité. Sans plus tarder je laisse la parole à notre super coach 😉

Lire la suite…
Mai 29

Comment soutenir son ado avant les examens avec les conseils de pro ?!

Ados

Les examens approchent pour ton ado et tu voudrais l’aider au mieux ?
Peur de mal faire, de mettre la pression ou simplement envie d’épauler ton enfant, cet article est fait pour toi !

Nous savons tous que l’entourage familial a son importance. Tu aimerais soutenir ton ado de façon positive dans ce moment clé de sa vie et tu as raison !

Deux professeurs te révèlent leurs pépites pratiques pour réussir et en bonus nous allons découvrir les conseils d’Ilhame Balayl, pro de la parentalité et psychologue de terrain depuis plus de 10 ans.

Nous allons commencer avec les conseils d’Inès, enseignante en mathématiques dans un collège à Colmar. Elle s’adresse directement à l’ado avec 3 conseils pour réussir le brevet des collèges ou tout autre examen :
1– Le préambule de tout est l’exercice de la mémoire.
Dans l’idéal elle aura été activée et réactivée toute l’année. Sinon, il n’est jamais trop tard pour commencer ! 
Rien de tel pour cela que de se mettre face à une feuille blanche ou un tableau blanc et se fixer 10 minutes pour y inscrire tout ce qui nous vient en tête en ce qui concerne un chapitre. 
Au bout de ces 10 minutes, on compare avec le cahier de cours ou la leçon du livre.   Ce qui est exact est déjà mémorisé, c’est le moment de se féliciter!   Ce qui manque ou qui est erroné est à revoir. Il s’agira donc d’étudier la leçon en détails pour vérifier qu’on la comprend et éventuellement refaire des exercices en lien.

2–  Trouver un équilibre entre le travail en binôme et le travail personnel. Les deux sont essentiels !

Le travail « de groupe », toujours à deux ( par expérience, à partir de 3 individus, on se perd très vite dans des discussions hors sujets ) permet d’évoluer rapidement dans les apprentissages, chacun apportant son savoir, sa logique…    

Le travail en individuel est lui aussi nécessaire pour prendre le temps de réfléchir par soi-même, développer sa confiance en soi et pour ne pas se retrouver le jour de l’épreuve démuni ou stressé face une situation inconnue.

Dans les deux cas, on veillera à se placer dans un environnement sans distraction, donc sans téléphone portable et au calme, avec une bonne luminosité (près d’une fenêtre par exemple).
Le brevet des collèges est une épreuve qui a lieu tous les ans depuis longtemps… rien de mieux que le bachotage: se prévoir toutes les semaines une après-midi de travail (avec un binôme sérieux) pour faire un sujet ensemble et le corriger ensemble au fur et à mesure avec la correction officielle. 
Remarque: dans ces situations il est bon de se fixer un temps! Dans les livres d’annales, il est souvent indiquer une durée idéale de travail sur un exercice. Avant de se jeter sur la correction à la moindre difficulté, il est bon de s’imposer cette durée comme temps de réflexion « obligatoire » avant d’aller éventuellement jeter un œil à la correction.

3Profitez de vos profs ! Ils seront toujours plus qu’heureux de vous aider dans vos révisions. Donc si vous avez une question à leur poser au sujet d’un exercice, allez les consulter pendant ou en fin de classe.

Remarque: si les sujets de brevet sont bien pour se préparer à l’épreuve, quand on vient d’étudier ou de comprendre une notion, il est préférable de faire des exercices « d’application directe ». Pour cela, référez-vous aux exercices corrigés de votre livre ou sur des sites tels mathenpoche ou pyromaths.”

Waw, merci Inès ! Quand j’ai lu ses excellentes pépites, je me suis dit “si autour de moi j’avais eu des conseils aussi généreux et efficaces, j’aurai eu une bonne mention au Bac”  😊

En France, les diplômes ont encore beaucoup de valeurs, contrairement à d’autres pays comme les USA où c’est l’expérience et la motivation qui priment. Donc, si on peut encourager notre ado à mettre les bonnes flèches dans son arc, on étudiera le contexte, l’environnement dans lequel il veut s’épanouir pour l’aiguiller au mieux.
Par exemple, quand j’étais jeune je ne courais pas après les mentions car au moment T je n’en avais pas besoin. A la fac, en discutant avec mes aînées en Master, j’ai compris que si je voulais être admise au Master II que je convoitais, il fallait mettre les bouchées doubles ! Sans mention, il était difficile d’être acceptée et avec mention Bien ma place était assurée. J’ai donc visé plus haut, travaillé plus et ma mention Bien m’a ouvert les portes du Master II que je voulais ✌️
Donc comprendre les attentes c’est important pour mettre l’énergie au bon endroit. En se posant les bonnes questions, on booste sa confiance en soi, ce qui permet d’exploiter ses capacités:

  1. Quel métier je veux faire plus tard?
  2. Quelles études me permettent d’accéder à ce métier?
  3. Quelles personnes ont la même vocation ou même cursus?

Maintenant place aux conseils de Dalila, professeur d’Economie et de Gestion dans un lycée à Strasbourg:

“Mes conseils pour préparer le bac (applicables à d’autres diplômes) :

  • faire un planning de révisions avec un temps de travail et un temps de pause
  • ne faire aucune impasse
  • travailler des sujets bacs avec leurs corrections, il y a tout sur internet
  • s’entraîner à l’écrit en apprenant à gérer son temps
  • comprendre les attentes du correcteur, c’est noté dans les corrections
  • apprendre les schémas de synthèses
  • bien se reposer avant les épreuves
  • faire des invocations avant chaque épreuve 😉”

Merci Dalila ! C’est une prof qui donne confiance à ses élèves et les aide à réussir. L’année dernière, ils ont tous eu une mention au Bac alors que beaucoup au début n’y pensaient même pas. Elle leur a proposé de faire des recherches sur leur filière en début d’année pour comprendre ce que leur Bac allait leur apporter et ils ont commencé à avoir confiance en eux !

Ce que j’aime chez Dalila c’est qu’elle va droit au but ! Présidente de notre association Toile des savoirs, son pragmatisme et son dynamisme nous motivent à avancer et à se challenger. En mettant ses conseils en application, c’est comme passer la sixième vitesse 😋

Dans mon ebook “Trouver la force inébranlable pour avancer dans la vie“, j’ai évoqué les invocations, le pouvoir de l’intention et des affirmations positives comme boosters d’énergie et de confiance. Ce sont des outils puissants, faisant partie des lois universelles qui fonctionnent aussi avec les personnes non croyantes.

Notre ado est en quête de sens:”Pourquoi j’apprends?”, “Où cela m’amène?” Une des clés pour réussir est de comprendre pourquoi il doit passer cet examen: Plus son POURQUOI aura du sens, plus l’ado travaillera bien de façon autonome, volontaire et enthousiaste.
Pour accompagner son ado dans la recherche de sa vocation, rien de mieux que de l’habituer très jeune à questionner son environnement. Il s’intéresse au milieu hospitalier? Allez rencontrer des personnes travaillant dans ce domaine. Il voudrait devenir chef cuisinier? Les forums des métiers, les stages ou jobs d’été sont de belles occasions pour rencontrer des professionnels passionnés qui racontent leurs parcours et les réalités de terrain.
Cela peut commencer très tôt ! Par exemple, ma fille à 8 ans a rencontré une directrice d’orphelinat car elle veut en faire son métier. Nous avons pris rendez-vous et c’est avec grand plaisir que la directrice a expliqué son métier à notre enfant et a répondu à ses questions. C’était une expérience forte et riche en apprentissage.

C’est normal d’être un peu perdu et ce n’est pas évident de savoir ce que l’on voudrait faire plus tard. 

J’aime bien la méthode Ikigaï car elle aide à trouver sa vocation. Cette méthode aide à se connaitre, à se connecter à ce que l’on prend plaisir à faire, à ce pour quoi on a un don ou on est compétent. Plus l’ado sait ce qui l’anime et ce pour quoi il est compétent, plus il sera facile de cheminer vers sa voie.
C’est un accompagnement en douceur où l’on fait la différence entre une passion, une mission et une profession.
Rappelons nous que notre vie n’a de sens que si nous lui en donnons, en ayant une vie qui nous correspond.
Donc, accompagner son enfant, ce n’est pas vivre sa vie ! Combien de parents auraient aimé être médecin et poussent leurs enfants à faire médecine alors que ce n’est pas sa vocation ?
C’est tentant je sais 😁
Sérieusement, qui est épanoui en réalisant les vœux d’autrui ?
Aidons notre ado à s’écouter, à révéler son potentiel et il aura confiance en lui pour réaliser sa légende personnelle !

Cela passe aussi en cultivant l’optimisme ! Même si par nature, nous ne le sommes pas, gardons pour nous nos doutes et apprenons à rester positif. Par exemple, si notre enfant nous dit “Cette matière est trop dure j’vais jamais y arriver !” Rappelons lui qu’il est capable de surmonter ses difficultés en cherchant des solutions pour y arriver.

Dernière chose avant de laisser la parole à Ilhame Balayl notre spécialiste de la parentalité, n’hésitons pas à proposer des pauses autour d’une bonne salade de fruits de saison ou d’une petite balade pour s’oxygéner. C’est un moment où l’on se garde de donner des conseils mais plutôt où l’on va écouter notre enfant s’il ressent le besoin de se confier.

Voici le bonus de cet article, les conseils de notre psy et coach expérimenté, Ilhame Balayl que je remercie pour son travail d’accompagnement à la parentalité très précieux. Clique sur le lien ci dessous pour accéder à ses pépites riches d’exercices pratiques:

Bonus: 3 conseils de notre psychologue pour accompagner nos ados pendant la période de révision.

C’était les conseils des 3 professionnelles de terrain qui t’ont généreusement partagé leurs recommandations pour ton ado et pour toi Mummy (ou parent) afin que la période des examens se déroule bien.

Bon courage à ton ado et à toi, en espérant que ces piquants t’aideront à mieux vivre cette période un peu stressante.

Dis moi dans les commentaires comment vis-tu la période de révisions de ton ado et si tu as une expérience à partager, j’aurai plaisir à te lire.

Au succès de ton ado et du tien 😉
✌️

Avr 26

Comment en finir avec ses soucis personnels?

Développement personnel

5 piquants pour transformer ses problèmes en aubaines avec en bonus des exercices pratiques !

La vie ne sera jamais un long fleuve tranquille…

Nous avons tous des soucis plus ou moins grands. On entend beaucoup de personnes dirent « c’est comme ça » , «qu’est ce que je peux faire ? » pour exprimer leur désespoir. Nous allons voir l’importance de notre “mindset”. En effet, notre état d’esprit est le cœur de la solution.

Es-tu fataliste face à tes problèmes ? Penses-tu à les dépasser ou es-tu résignée à vivre avec ?

  1. A chaque problème, existe une solution

Dans la vie, nous ne pouvons pas échapper à des difficultés, pourtant notre état d’esprit peut changer la donne. En s’apitoyant sur notre sort et en se focalisant sur ce qui ne va pas, nous aurons du mal à avancer. Rester passif nous enferme souvent dans le passé et les regrets. En revanche, si nous mettons notre énergie à chercher des solutions tout en ayant la conviction d’y arriver alors la difficulté ne durera pas longtemps.

Un exemple me vient à l’esprit car je viens de publier un post sur mon Instagram @mumynet sur mon ptit dej (tu ne vois pas le rapport, attends je t’explique ça tout de suite !):

Lire la suite…
Fév 05

Booster sa relation de couple en 5 habitudes

Développement personnel

1 + 1 égale plus que deux et avec le temps encore plus 😉

L’amour est beau et s’inscrit dans la durée de façon épanouie si nous arrivons à appliquer certaines habitudes clés pour avoir un couple qui nous nourrit et nous rend heureux plutôt qu’un couple qui nous vide et nous attriste. Une question peut déjà donner un indice :

Avons nous un rapport « gagnant »/ « gagnant» dans notre relation de couple?

La tête dans le guidon, les années passant, on se noie souvent dans une relation où la routine et le quotidien prennent le dessus.

On se perd, parfois même, on n’aime plus sa vie. Du coup, on broie du noir, on a le blues. On vit dans la frustration, on regrette le passé…

Tu ne regarderas plus dans le rétroviseur après avoir lu cet article (même si je ne doute pas que cette époque insouciante et cosy était superbe)

Lire la suite…
Jan 25

Le tai chi, le sport complet par excellence

Bien-être

J’ai lu pas mal d’articles santé révélant les vertus du Tai Chi, un art martial lent et complet pour être bien dans sa tête et ses baskets. Dans un parc près de chez moi, un homme d’origine asiatique, s’exerce en plein air et je suis en extase quand je le vois faire ses mouvements. J’ai alors sauté le pas l’année dernière et je suis heureuse de l’avoir fait. C’est pourquoi, j’ai interviewé ma prof de Tai Chi pour te faire découvrir cette discipline si riche et si belle. Valérie, ma super prof, m’a fait l’honneur de répondre à mes questions que je te partage ici.

Un art sublime
Lire la suite…
Déc 20

Fouzia, un modèle d’altruisme et les avantages de l’être aussi?

Développement personnel

Qu’il est plus doux de donner que de recevoir.

Épicure

Est ce que tu as le sentiment de courir après le temps et te sentir dépassée? T’arrive-t-il de vouloir baisser les bras, de te sentir vide et te dire “j’en ai marre !” Parfois le blues, le manque d’énergie, nous renferme sur nous-même à ne plus sentir la force pour aider l’autre puisqu’on voudrait soi-même de l’aide. C’est l’histoire du serpent qui se mort la queue !

Certaines personnes ne ressentent pas ce mal être ou très peu. C’est en fait un état d’esprit. Pourtant si tu n’es pas altruiste, j’entends par là de façon active car on l’est tous dans l’âme, ce n’est pas une fatalité ! Il existe “une “immunité universelle” ( si je peux me permettre cette expression piquante) à la mélancolie : c’est d’être au service des autres. “What?!” me diras-tu ? Oui tu vas voir que c’est juste énorme ! En effet, quand tu es trop occupée à réaliser des actions de façon désintéressée pour le bénéfice d’autrui, tu as de l’énergie à revendre, tu es boostée à bloc ! Tu verras ici les multiples bienfaits immédiatsque récoltent les personnes altruistes dans leur vie.

Imagine ! Quel que soit ta situation, ton état, quel que soit tes soucis, quand tu aides les autres, tu t’aides toi-même à être épanouie et radieuse !

Lire la suite…
Déc 20

Aimer sa vie avec trois rituels simples et puissants

Développement personnel

Dans l’article la gratitude, facile pour tous? Pas si sûrs, nous avons vu qu’il existe des niveaux de gratitude qui nous élèvent et nous permettent un meilleur état physique et moral.

Mais si comme moi:

– tu as parfois la tête dans le guidon au point d’oublier l’essentiel,

– si tu te plains parfois quand une petite épreuve t’arrive,

– si tu râles souvent parce que ton mari ou tes kids laissent traîner leurs affaires (et autres sources de stress que je n’étalerai pas pour garder ma positive attitude :))

voici trois habitudes simples qui permettent de se recentrer et de prendre conscience de l’importance de vivre le moment présent de façon positive.

Les routines à mettre en place sont gratuites, universelles mais nécessitent de la volonté. Comme on dit “Aide-toi et le ciel t’aidera” !

Mettre en place ces rituels, dans nos vies, dans notre quotidien, permettent de nous reconnecter à ce qui compte vraiment :

1- Méditer

Prendre un temps pour soi, le matin si tu es du matin, le soir si tu préfères (ou les deux c’est encore mieux) afin de méditer la question:

“Qu’est ce que je fais pour honorer Dieu?”

Prenons le temps de dire nos invocations du matin et du soir pour glorifier Dieu et être sous Sa protection. Méditons sert à nous recentrer, à prendre du recul et revenir à l’essentiel.

2- Visiter les malades

Il est avantageux de rendre visite aux personnes malades, non seulement parce qu’il est nécessaire d’aider avec empathie une personne qui est dans la difficulté  mais aussi parce que nous prenons conscience que rien n’est acquis.

Nous prenons mieux conscience de ce que l’on a quand on voit qu’on peut le perdre c’est humain.

N’as-tu pas remarqué à quel point nous sommes en bonne santé lorsque nous rencontrons une personne atteinte d’une maladie ou d’un accident?

Le Prophète Mohammed (sallallâhou alayhi wa sallam) avait lui-même pour habitude de rendre visite aux malades, et ce, qu’il s’agisse d’une personne musulmane ou non.

D’après Ali (qu’Allah l’agrée), le Prophète (saw) a dit: « Il n’y a pas un musulman qui rend visite le matin à un autre musulman malade, sans que soixante-dix mille anges ne prient pour lui jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura une cueillette de fruits au paradis ».

(Rapporté par Tirmidhi)

3- Visiter les tombes

Visiter les tombes, ou passer juste à côté d’un cimetière nous permet de nous rappeler que nous sommes en vie, que les défunts ont eux aussi eu une vie et que maintenant plus rien ne compte pour eux si ce n’est les actions qu’ils avaient réalisé sur terre.

Et là, nous vivons pleinement l’instant présent, nous nous rendons compte que notre vie n’est pas éternelle et que nous devons agir.

Trace ta route, trace la bien tant que le souffle de la vie est en toi.

Cheikh Otheimine a dit que la visite des tombes se divise en 2 catégories et nous nous intéressons à la première, celle qui est recommandé bien sûr :

“La visite des tombes qui consiste à les visiter afin que ceci soit pour la personne une exhortation, un rappel de l’au-delà et pour qu’elle invoque Allah en faveur des morts. Ceci est permis et même recommandé.”

En appliquant ces trois habitudes, nous apprenons à prendre du recul, nous nous rappelons que notre vie n’est pas si mal et qu’on est loin d’être à plaindre !

Nous nous connectons à Dieu et à nous-même. Nous apprenons à être plus spirituel, moins arrogant et plus compatissant.

Parfois lorsque nous subissons la négativité et l’injustice, nos égo se mettent à juger et critiquer. Au contraire, quand nous trouvons des raisons pour éprouver de la gratitude envers quelqu’un, nous comblons ce qui nous sépare. Nous apprenons à aimer pour Dieu.  J’en parle dans l’article que j’ai écrit pour le livre électronique d’Olivier Roland, trois piqûres indispensables pour être zen au quotidien.

Nous ne pouvons pas éprouvez de la gratitude et de la colère en même temps. Plus nous éprouvons de la gratitude, plus nous serons compatissant et indulgent envers les autres et envers nous même. Vivons en paix !

Ressens-tu plus de gratitude quand tu médites? Te sens-tu plus vivant(e) après avoir visité une personne malade ou après s’être recueilli sur un tombeau?

N’hésite pas à laisser un commentaire si l’article t’a inspiré(e)!

Lire la suite...

Nov 03

Programmons-nous notre réussite?

Développement personnel

Sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée.

Dalaï-lama

Vivre l’instant présent, vous l’avez souvent entendu? Mais sommes-nous conscients que les petites choses faites quotidiennement, sans grande révolution, sont le résultat d’une success story? Je vous partage 3 rituels simples et applicables tout de suite ! 

Lire la suite…