Aimer sa vie avec trois rituels simples et puissants

Développement personnel

Déc 20

Dans l’article la gratitude, facile pour tous? Pas si sûrs, nous avons vu qu’il existe des niveaux de gratitude qui nous élèvent et nous permettent un meilleur état physique et moral.

Mais si comme moi:

– tu as parfois la tête dans le guidon au point d’oublier l’essentiel,

Reçois GRATUITEMENT ton bonus :

"Trouve la force inébranlable pour avancer dans la vie"

  • Reçois des conseils et ASTUCES pour être plus heureuse et plus sereine
  • Des techniques REMARQUABLES qui ont fait leur preuves
  • Des piqûres de rappels pour embellir tes journées de MOTIVATION

Sache que le hérisson déteste les spams (ton adresse ne sera jamais cédée ni revendue) Tu recevras également de temps à autres des mails avec pleins d'autres piquants! (voir notre politique de confidentialité)

– si tu te plains parfois quand une petite épreuve t’arrive,

– si tu râles souvent parce que ton mari ou tes kids laissent traîner leurs affaires (et autres sources de stress que je n’étalerai pas pour garder ma positive attitude :))

Voici trois habitudes simples qui permettent de se recentrer et de prendre conscience de l’importance de vivre le moment présent de façon positive.

Les routines à mettre en place sont gratuites, universelles mais nécessitent de la volonté. Comme on dit “Aide-toi et le ciel t’aidera” !

Mettre en place ces rituels, dans nos vies, dans notre quotidien, permettent de nous reconnecter à ce qui compte vraiment :

 

1- Méditer

Prendre un temps pour soi, le matin si tu es du matin, le soir si tu préfères (ou les deux c’est encore mieux) afin de méditer la question:

Qu’est ce que je fais pour honorer Dieu?

Prenons le temps de dire nos invocations du matin et du soir pour glorifier Dieu et être sous Sa protection. Méditer sert à nous recentrer, à prendre du recul et revenir à l’essentiel.

2- Visiter les malades

 

Il est avantageux de rendre visite aux personnes malades, non seulement parce qu’il est nécessaire d’aider avec empathie une personne qui est dans la difficulté  mais aussi parce que nous prenons conscience que rien n’est acquis.

Nous prenons mieux conscience de ce que l’on a quand on voit qu’on peut le perdre c’est humain.

N’as-tu pas remarqué à quel point nous sommes en bonne santé lorsque nous rencontrons une personne atteinte d’une maladie ou d’un accident?

Le Prophète Mohammed (sallallâhou alayhi wa sallam) avait lui-même pour habitude de rendre visite aux malades, et ce, qu’il s’agisse d’une personne musulmane ou non.

D’après Ali (qu’Allah l’agrée), le Prophète (saw) a dit: « Il n’y a pas un musulman qui rend visite le matin à un autre musulman malade, sans que soixante-dix mille anges ne prient pour lui jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura une cueillette de fruits au paradis ».

(Rapporté par Tirmidhi)

 

3- Visiter les tombes

Visiter les tombes, ou passer juste à côté d’un cimetière nous permet de nous rappeler que nous sommes en vie, que les défunts ont eux aussi eu une vie et que maintenant plus rien ne compte pour eux si ce n’est les actions qu’ils avaient réalisé sur terre.

Et là, nous vivons pleinement l’instant présent, nous nous rendons compte que notre vie n’est pas éternelle et que nous devons agir.

Trace ta route, trace la bien tant que le souffle de la vie est en toi.

Cheikh Otheimine a dit que la visite des tombes se divise en 2 catégories et nous nous intéressons à la première, celle qui est recommandé bien sûr :

La visite des tombes qui consiste à les visiter afin que ceci soit pour la personne une exhortation, un rappel de l’au-delà et pour qu’elle invoque Allah en faveur des morts. Ceci est permis et même recommandé.”

 

En appliquant ces trois habitudes, nous apprenons à prendre du recul, nous nous rappelons que notre vie n’est pas si mal et qu’on est loin d’être à plaindre !

Nous nous connectons à Dieu et à nous-même. Nous apprenons à être plus spirituel, moins arrogant et plus compatissant.

Parfois lorsque nous subissons la négativité et l’injustice, nos égo se mettent à juger et critiquer. Au contraire, quand nous trouvons des raisons pour éprouver de la gratitude envers quelqu’un, nous comblons ce qui nous sépare. Nous apprenons à aimer pour Dieu.  J’en parle dans l’article que j’ai écrit pour le livre électronique d’Olivier Roland, trois piqûres indispensables pour être zen au quotidien.

Nous ne pouvons pas éprouvez de la gratitude et de la colère en même temps. Plus nous éprouvons de la gratitude, plus nous serons compatissant et indulgent envers les autres et envers nous même. Vivons en paix !

Ressens-tu plus de gratitude quand tu médites? Te sens-tu plus vivant(e) après avoir visité une personne malade ou après s’être recueilli sur un tombeau?

N’hésite pas à laisser un commentaire si l’article t’a inspiré(e)!

 

Insert Custom HTMLInsérer un appel à l’actionPrénomAdresse électroniqueMessageEnvoyer le message

Leave a Comment:

Leave a Comment: